RSS | Archive | Random | E-mail

A propos

Au croisement du droit et des sciences de l'information

Brèves, infos, liens, citations, vidéos et plus encore !

Mon regard sur les évolutions du droit à l'ère numérique

Par Calimaq

Une extension du blog S.I.Lex

:: S.I.Lex ::

http://www.wikio.fr

QUI SUIS-JE ?

Retrouvez-moi sur ...

Sur mon blog S.I.Lex
Dans mon univers Netvibes
Sur Facebook
Sur Twitter

Following

23 avril 13
51 bibliothèques dans le monde se sont équipées avec une imprimante 3D.
Le site 3ders propose une infographie qui analyse en détail la progression de ces machines de reproduction dans les bibliothèques et leur évolution vers des Fablabs ou des HackerSpaces.
Le site note également que les considérations juridiques pourraient peser dans l’implantation future des imprimantes 3D à grande échelle dans les bibliothèques :

 Copyright will be an important issue to tackle moving forward and libraries need to consider how copyright law will affects their patrons and their 3D printing activities. Libraries should ask themselves whether or not a 3D printing service should be subject to the same copyright regulations as photocopying a book or printing an online article, or if it should be subject to a whole new set of regulations.

L’impression 3D soulève en effet des questions juridiques importantes, concernant la violation potentielle de droits portant sur le design des objets. 
Notons qu’à ce jour, aucune imprimante 3D n’est répertoriée dans une bibliothèque française. Ce n’est peut-être pas un hasard, quand on connait les contraintes juridiques qui pèsent sur ces établissement au pays de Beaumarchais et la difficulté à s’adapter à l’évolution technologique. 
Le droit français a réussi à organiser tant bien que mal un régime pour l’usage des photocopieurs dans les bibliothèques (gestion collective via le CFC). Mais il reste à ce jour terriblement compliqué de mettre à disposition un scanner dans une bibliothèque dans le respect de la loi. En gros, vous pouvez utiliser un scanner en bibliothèque, à condition de faire des sorties papier…
Ça va pas être pratique, les sorties papier avec les imprimantes 3D…

51 bibliothèques dans le monde se sont équipées avec une imprimante 3D.

Le site 3ders propose une infographie qui analyse en détail la progression de ces machines de reproduction dans les bibliothèques et leur évolution vers des Fablabs ou des HackerSpaces.

Le site note également que les considérations juridiques pourraient peser dans l’implantation future des imprimantes 3D à grande échelle dans les bibliothèques :

Copyright will be an important issue to tackle moving forward and libraries need to consider how copyright law will affects their patrons and their 3D printing activities. Libraries should ask themselves whether or not a 3D printing service should be subject to the same copyright regulations as photocopying a book or printing an online article, or if it should be subject to a whole new set of regulations.

L’impression 3D soulève en effet des questions juridiques importantes, concernant la violation potentielle de droits portant sur le design des objets.

Notons qu’à ce jour, aucune imprimante 3D n’est répertoriée dans une bibliothèque française. Ce n’est peut-être pas un hasard, quand on connait les contraintes juridiques qui pèsent sur ces établissement au pays de Beaumarchais et la difficulté à s’adapter à l’évolution technologique.

Le droit français a réussi à organiser tant bien que mal un régime pour l’usage des photocopieurs dans les bibliothèques (gestion collective via le CFC). Mais il reste à ce jour terriblement compliqué de mettre à disposition un scanner dans une bibliothèque dans le respect de la loi. En gros, vous pouvez utiliser un scanner en bibliothèque, à condition de faire des sorties papier…

Ça va pas être pratique, les sorties papier avec les imprimantes 3D…

Comments (View)
blog comments powered by Disqus
Themed by Hunson. Originally by Josh